Europiano > Entretien piano > Le réglage, la mise au point

Le réglage, la mise au point

Le réglage

En jeu forte, le marteau frappe la corde d’un piano à queue à la vitesse de 5 m/seconde environ. Savez-vous que le manche du marteau en bois et d'un diamètre de 5,5 mm, se cintre fortement au moment de la frappe ? La touche plie également. Ces exemples donnent une idée des contraintes subies par la mécanique de votre piano.
Chaque note de la mécanique du piano à queue comporte vingt-cinq points de réglage et trente-deux points de frottement. Ce sont autant de points d'usure et de tassement. Ses délicats réglages ne sont donc pas immuables.
Dans un piano à queue, la répétition des notes est seulement possible à l'aide d'un ressort de rappel dont la tension est réglable. Cette tension est un réglage primordial. Avec le temps, ce ressort se détend et perd en efficacité, d'où la nécessité d’un réglage.
Nous n'allons pas citer ici tous les réglages de l'ensemble clavier, mécanique, pédales. Mais…

Ne pas faire régler votre instrument, c'est vous priver de l'extraordinaire précision de la mécanique du piano !

La mise au point

La mise au point, également appelée « finition » en manufacture, est la synthèse des opérations de réglage, d'accord et d'harmonisation. C'est l'ultime et minutieuse vérification des trois opérations visant à la perfection. Le passage du bien au parfait.
Ce travail est généralement confié à un technicien chevronné, ayant développé un grand sens artistique.

Cette mise au point prend toute sa plénitude sur un instrument de grande marque. Toutefois, sur un instrument de moins grande facture, elle donne souvent un résultat étonnant en révélant un potentiel inconnu de l'instrument.

Beauté, pureté et richesse du son, précision et fluidité du clavier, l’instrument parfaitement mis au point est prêt à vous accompagner musicalement !