Europiano > Entretien piano > L'accord, le diapason

L'accord, le diapason

L'accord

Alpha & Oméga de l'entretien du piano, l'accord de l'instrument confisque l'idée même d'entretien.
Trop souvent, le pianiste demande un accord et sous-entend par là une demande d'entretien. Pour le technicien professionnel, l'accord est une opération consistant à rétablir la justesse de l'instrument (rapport des notes les unes aux autres et hauteur du diapason).
Comme nous l'avons vu précédemment, l'accord (la justesse) n'est pas un travail sur la sonorité, ni un travail de réglage sur la mécanique. D'où, au mieux un malentendu, au pire une dégradation de l'instrument. Il est régulièrement ou irrégulièrement accordé, mais jamais vraiment entretenu.

Pourquoi l'accord a-t-il occulté l'entretien ?
La maîtrise de l'accord nécessite un long apprentissage. Il faut plusieurs années d'exercice journalier de l'accord pour acquérir le savoir-faire et le savoir-entendre indispensables à la pratique de l'accord. L'acquisition de cette compétence apparaît comme la plus difficile à apprendre pour un jeune apprenti.
Aussi, insidieusement, la profession a laissé l'accord devenir à tort le cœur du métier. Au point de ne plus être technicien piano, qui plus est facteur de piano, mais de manière réductrice, simplement accordeur…

Le diapason

Comme la justesse, le diapason est une convention ! Il a été longtemps un choix avant d'être fixé à 440 Hertz pour le La ''', lors de la conférence internationale de Londres en 1953.
Le diapason donne la hauteur du son et ne doit pas être confondu avec la justesse ou la sonorité. Au cours du temps, il a énormément varié entre 392 et 462Hz, valeurs entre lesquelles il y a tout de même un ton et demi ! On peut citer les diapasons 392, 415, 430, 435, 440, 442, 444, 445, 450 et 462 Hz. Il s'agit là des plus courants, sans exclure d'autres choix.
La hauteur du diapason permet à plusieurs instrumentistes de jouer ensemble. Certains instruments, entre autres les vents, sont accordés en manufacture et ne peuvent varier en hauteur. Une flûte accordée au diapason 440 Hz peut jouer seulement avec un piano accordé à 440 Hz.
La hauteur du diapason est également très importante pour le chant et la formation de l'oreille.
Si le piano reste longtemps sans être accordé, la tension des cordes diminue et le diapason baisse. Il faut donc faire une remise au diapason. Cette opération peut parfois doubler le temps normal d'un accord, d'où le surcoût demandé par le technicien.
Votre piano a été conçu, calculé pour un diapason donné. Á ce titre, le bon diapason participe au timbre de l'instrument. Si le diapason est trop bas, la tension insuffisante des cordes appauvrit le timbre. Inversement, un diapason trop haut génère des tensions excessives et une contrainte plus forte sur la table d'harmonie.